Pensine de Loïse

Tristesse de soeur

J’éprouve de la peine pour Mary.
Elle m’a envoyé un message, cette nuit, me disant que son espoir de vivre avec le père de sa fille était définitivement mort.
Je m’en doutais, mais j’ai quand même de la peine pour elle.
Ses histoires amoureuses sont toujours bien compliquées, bien que les miennes ne soient pas simple, mais la différence est que je suis sûre que les hommes, avec lesquels j’ai partagé une vraie histoire, ont eu et ont encore des sentiments pour moi.
Elle ne tombe que sur des personnes qui se servent d’elle.
J’espère sincèrement qu’elle trouvera une homme qui la mérite.

Je ne sais pas quoi faire pour soulager sa peine.
Je pense qu’en début d’année, j’organiserai un week-end SPA pour qu’elle se détende complètement.
Nous allons passer un week-end à ne parler que de choses positives.

J’y pense, ce week-end, ça va être gai au baptême !
Objectif, lui changer les idées le temps de la soirée, danser, rigoler…

A ma cousine d’amour, mes cousines, elles sont comme des soeurs…

Peace,

C.