Pensine de Loïse

ingratitude

aujourd’hui, Charlène me demande si je suis disponible vendredi soir.
Je mets un temps certain à lui répondre, parce que je suis très fatiguée mais elle est en pleine séparation, donc je lui dis OK mais qu’à 23h, je dois être chez moi.
Elle me répond quelques heures plus "T’as un plan Q à 23h?".
Sa question commence à titiller ma montée de pression, mais je lui réponds qu’effectivement, que j’ai un plan Q avec mon épisode de Supernatural. Je n’ai pas envie de lui raconter mon emploi du temps chargé de ce WE.
Elle me répond,"ok elle comprend que regarder ma série est plus important de passer du temps avec des copines"

Montée en pression en puissance, je lui ai répondu.
Je lui ai décrit mes 4 prochains WE ultra chargé, donc prochain jour de repos le 21 novembre.
j’ai ajouté qu’il est vrai que quand je passe des semaines compliquées comme celle que je vis en ce moment, mon rare plaisir est de me poser 40 minutes devant ma série.
Et pour finir que je ne comprends pas pourquoi je dois me justifier.

Je remarque que les gens sont ingrats, il y a 3 ou 4 semaines, je déambulais durant 3h dans les rues de Paris, pour éviter de raccrocher au telephone, parce qu’elle avait besoin de parler.
Je ne suis pas du genre à compter ce que je fais pour les gens, je le fais par envie.
Mais je ne comprends pas que je doive justifier de mon temps, alors que je prends tout de même le temps de la voir.
Si je lui avais dit que je n’étais pas disponible, il n’y aurait pas eu de débat!
Je sortais de ma séance de sport, elle m’en a fait perdre tout le bénéfice.

Je ne vais pas la voir vendredi, mais il faut que je lui dise ma façon de penser en face-to-face.
Bref, ma journée s’est terminée comme elle a commencé.
Je me suis couchée agacée!!
La boucle est bouclée.

Peace,

C.